Attention, travaux ! Organisez-vous, prévoyez, planifiez

Attention, travaux ! Organisez-vous, prévoyez, planifiez

Il est important que vous compreniez que nous n’avons jamais LA vérité ! La vérité est vôtre, et uniquement vôtre. Nous ne pouvons que vous renseigner techniquement, et d’expérience. Cette introduction n’est jamais aussi vraie que lorsque nous abordons le sujet des travaux à effectuer … Et donc, que sait-on d’expérience ?

D’expérience, le budget prévu est quasi toujours sous-évalué ! Il y a toujours un problème, ou une nouvelle idée, ou une augmentation de prix, une incompréhension, un calcul trop « ric-rac » ! (Quasi) Toujours. Et pourtant, toujours, les demandeurs nous assurent qu’ils ont calculé large, ou en tout cas de manière juste. Toujours.

Pour un courtier, ça ne change pas grand chose. Pour le crédité, ça change absolument tout …

Quand une banque prend une hypothèque sur un bien, elle le fait à concurrence du crédit qu’elle octroie. Si vous demandez 150.000 € pour une maison que vous achetez 200.000 €, l’hypothèque sera prise sur la maison entière, mais limitée à 150.000 € dans les faits. Ce qui signifie que si, 1 an plus tard, vous vous rendez compte qu’il vous manque 20.000 € pour finir la rénovation entreprise sur le bien acheté, la banque sera disposée à vous les prêter … sous réserve d’une augmentation de l’inscription. Ce qui, bien évidemment, vous coûtera de l’argent.

Bien sûr, vous pourrez négocier, selon les cas de figure, des solutions moins onéreuses … mais certainement pas gratuites ! Il vaut bien mieux prévoir une marge supplémentaire dès le départ, quitte à renoncer à une partie du budget quand vous aurez terminé vos travaux. Mais vous éviterez ainsi de payer des frais vraiment inutiles.

Vous pourriez aussi penser à compléter le budget travaux par un emprunt personnel. Mais attention : la durée maximale du prêt personnel est strictement régie par la loi et n’atteint évidemment pas les horizons des crédits hypothécaires ; et d’autre part, les taux sont moins favorables puisque la banque ne dispose pas d’une garantie réelle sur le crédit octroyé. La solution est donc souvent perçue comme moins confortable, et plus couteuse.

Vous pouvez aussi penser à réaliser vos travaux en plusieurs phases … Outre les aspects très « mathématiques » évoqués ci-dessus, et toujours d’expérience, profitez du chantier de la première phase pour ne pas devoir en recréer un nouveau quelques années plus tard, quand la maison est rangée et propre, est un aspect que vous ne devez certainement pas négliger. Combien de maisons restent en chantier partiel parce qu’on a décidé de faire ça … plus tard ?!

Laisser un commentaire