Offrez-vous une bulle d’air par le regroupement de crédits

Offrez-vous une bulle d’air par le regroupement de crédits

Nous rencontrons parfois des situations plus difficiles que d’autres, où des personnes ont contracté un crédit immobilier, puis un autre crédit auto, puis un crédit personnel, puis …

Il peut aussi arriver que pour diverses raisons, on doive subir une perte de revenus involontaire.

Ou encore, il arrive que l’on soit “fiché” auprès de la Banque Nationale et que la plupart des banques refusent alors d’analyser une demande de financement impérieuse par ce simple fait, quelle que soit la raison et le montant du fichage.

En tant que courtiers, notre tout premier rôle est de trouver une solution aux demandes qui nous sont adressées. Parfois, cela passe par le regroupement, aussi appelé “centralisation”.

Le regroupement de crédits personnels en un seul crédit peut sembler une solution utile, bien que ses effets négatifs ne soient pas à négliger non plus. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le législateur a décidé d’encadrer le refinancement, afin qu’il ne coûte pas plus au crédité que ce que coutait les formules précédentes. Et si la durée maximale d’un crédit personnel est strictement régie par la loi, et augmente selon le montant afin de maitriser la mensualité, de plus en plus de banques interprètent les textes légaux pour refuser une augmentation de la durée des financements.

Par ailleurs, regrouper, par exemple, 2 crédits autos en un seul, reviendra à proposer un crédit personnel sans but dont le taux est très sensiblement supérieur à chacun des crédits pris séparément.

On comprend donc la volonté de ne pas surendetter des personnes de manière artificielle, quand bien même l’allongement permettrait de limiter la charge mensuelle.

Il en va tout autrement du crédit avec garantie hypothécaire. Dans le cadre strict de ce qui est légalement admis, il est alors possible de s’appuyer sur la loi sur le crédit hypothécaire pour profiter, d’une part, d’une période de remboursement allongée, mais aussi de taux plus favorables, puisque la banque dispose alors d’une garantie réelle, et qu’elle limite donc son risque. Elle peut donc offrir un taux plus intéressant.

Peu d’organismes financiers font du crédit personnel avec garantie immobilière, mais il n’en faut pas 10, il suffit qu’une seule accepte le dossier !

“Mieux” encore, si, sur la totalité du crédit, au moins la moitié concerne un crédit immobilier, , le spectre des banques susceptibles de suivre augmente. Ce qui nous permet de choisir celle qui propose les meilleures conditions pour le cas qui nous est soumis. Et l’on se rapproche alors des taux plus “classiques”.

La résolution de dossiers difficiles est au coeur même de notre campagne “On ne prête pas qu’aux riches”. Sans critiques ni jugement, nous avons à coeur de trouver, quand elles existent, des solutions à des problèmes plus complexes. N’hésitez jamais à nous en parler …

Laisser un commentaire